• La sécurité à bord d'un voilier Sud Yachting

L'organisation de la vie sur un voilier de croisière

Une croisière en voilier est conditionnée par différents éléments comme la zone de navigation, l’environnement immédiat et les prévisions météo, la qualité du voilier et du skipper, l’équipage, l’organisation et la qualité de vie à bord. J’ai choisi ce dernier élément comme objet de cet article, car l’organisation de la vie à bord s’articule autour de quelques thèmes bien repérables qui influencent très fortement la réussite d’une croisière en voilier.


Les manoeuvres, la navigation :

Ces éléments indispensables à la bonne marche du voilier sont logiquement organisés et exécutés, principalement par le skipper, mais chaque membre de l’équipage, même novice, peut exécuter des taches simples si elle sont réalisées par beau temps, si elles sont bien expliquées et surtout bien comprises comme barrer, monter les voiles et les régler, réaliser un mouillage, préparer le voilier pour une rentré au port, l’amarrage, etc.

Concernant la navigation, l’usage de la tablette facilite bien sur l’apprentissage surtout pour les jeunes générations, cependant il est toujours aussi rassurant de savoir calculer et reporter sa position sur une carte. La navigation à l’estime, comme sont nom ne l’indique pas, peut être prés précise surtout sur de courtes distances. C’est une technique dont l’apprentissage ne demande pas de grandes compétences intellectuelles, nécessite peu de moyens et qu’il est intéressant de maitriser, surtout si l’on aspire à l’autonomie.

La gestion de la nourriture, du temps libre, du sommeil :

Ces éléments sont souvent négligés et souvent contraints par un programme de navigation inadapté, c’est évidemment, dans le cas d’une activité professionnelle, au skipper de proposer un timing de navigation qui correspond aux aspiration de l’équipage. Les repas sont des moments agréables ou l’on peut échanger des points de vue et apprécier la cuisine du bord en dégustant un bon vin. Cependant pour arriver à ce résultat, un bon avitaillement et un cuisinier performant sont nécessaires, je propose ces prestations aux équipages que j’embarque dans un souci d’efficacité.

La gestion du temps libre est propre à chacun : baignade, lecture, bronzette, promenade quand le voilier est au port ou au mouillage, pratique individuelle ou collective, ce sont des moments privilégiés pour évacuer les tensions qui peuvent se créer quand 4 ou 5 personnes vivent plusieurs jours dans 20 mètres carrés. Pour finir, la gestion du sommeil. Beaucoup de choses influencent cet élément, les conditions de mer et de vent, le confort des cabines et surtout le programme de navigation. La plupart des équipages constatent qu’ils dorment plus sur un voilier que dans leur vie quotidienne. Le rythme est différent, un sommeil plus fractionné, des lieux de repos plus insolites mais très convoités comme la banquette sous le vent du cockpit, ou se laisser gagner par le sommeil, au bon plein par 15 noeuds de vent apparent et mer du vent, est un des grands plaisirs de la vie.

L’entretien quotidien du voilier :

Sans parler de la partie moteur, c’est l’élément qui semble le plus facile à gérer. Le nettoyage extérieur et intérieur du voilier, le sanitaire, la vaisselle, les fonds, penser à vider la cuve à eau noire (je n’ai jamais compris ce nom car d’après moi cette cuve ne contient pas de l’eau noire). Comme vous pouvez le constater, de ces trois chapitres, c’est le moins engageant. Tout le monde comprendra aisément qu’il est plus fun de gérer la descente de l’ancre lors d’un mouillage (par beau temps), que de faire une vaisselle monstre ou de nettoyer les sanitaires. Pourtant chaque membre de l’équipage devra veiller à partager ces taches qui sont les plus génératrices de tension à bord.

Pour que ces éléments s’assemblent correctement Il est important que chaque membre de l’équipage trouve sa place en participant à la vie du bord en fonction de ses capacités techniques et physiques, mais surtout en une ayant une réflexion personnelle sur le bien être que lui apporte une aventure collective (à partir de deux personnes). Pour conclure, je dirais que l’organisation de la vie à bord d’un voilier de croisière doit bien sûr être expliquée aux équipages qui embarquent, mais c’est avant tout par une démarche individuelle que chacun contribue au bon déroulement de l’aventure. Une croisière en voilier réussie est une leçon de vie, et son organisation pourrait aisément servir de modèle à bon nombre de nos dirigeants.



Les derniers articles de Sud Yachting