• Croisiere en Corse en famille, sur un voilier avec skipper !

Le tour de Corse en voilier avec Sud Yachting

Le tour de Corse en voilier et en famille est une de ces belles aventures qui marque les personnes qui l'ont fait, d'une part par la diversité et la beauté des côtes et d'autre part par la longueur de cette navigation qui isole l'équipage du monde des terriens pendant 13 jours.

Au départ d'Ajaccio et en mettant le cap au nord, on peux diviser le tour de Corse en six zones. Ces zones géographiques se distinguent par des conditions de vents et de mer différentes, pour ces raisons, il est le plus souvent préférable de faire le tour de la Corse dans le sens des aiguilles d'une montre.

En effet, l'été, les coups de vent viennent généralement de l'ouest et au delà de 25 nd la navigation contre le vent de St. Florent à l'île de Cargalo peut être longue et très éprouvante. Comme les bouches de Bonifacio, la Balagne n'a pas bonne réputation chez les navigateurs.

La côte nord ouest : des îles sanguinaires à la limite nord de la réserve de Scandola

C'est une côte qui devient très minérale à l'approche du capo Rosso, avec de magnifiques mouillages dans les calanques de Piana et la réserve de Scandola. Il est cependant judicieux de suivre la météo car si une houle d'ouest est prévue, il faut faire voile vers le port abri de Girolata, où il faut pousser les vaches pour accéder à la capitainerie, et où le denti de Nico, le pêcheur local, est paraît-il le meilleur de Méditerranée. Je le confirme, surtout quand on le mange en soirée, accompagné d'un bon rosé Corse, sur la terrasse de son restaurant le "Bel espoir".

La Balagne : de la punta Nera à la punta di l'Acciolu en passant par la baie de Calvi

La ville de Calvi est le principal centre d'intérêt de cette côte. Vielle ville et citadelle magnifique, grande baie protégée de la mer d'ouest, mais revers de la médaille, port peu accueillant et le plus souvent complet pour les voiliers de taille inférieure à 60ft. Reste alors le mouillage réglementé avec ses bouées payantes qui ont colonisé depuis quelques années le superbe mouillage de la baie de Calvi. Vous l'aurez compris, je n'apprécie pas spécialement ce mouillage bruyant (des discothèques de plages agrémentent la nuit des plaisanciers) mais je dois reconnaître que seule la visite de la citadelle surplombant la vieille ville justifie cette escale.

Le Nébio et le Cap Corse : du désert des Agriates au port de Macinagio

Par belle mer, une nuit au mouillage près d'une plage dans le désert des Agriates vous laissera un souvenir inoubliable. Plage de sable blanc, eau turquoise et juste avant le Cap Corse, la grande baie de St Florent protégée de presque tous les vents. La côte ouest du Cap Corse est très abrupte avec de très beaux villages perchés et le petit port de Centuri connu pour la beauté de son cadre et pour ses langoustes, à déguster avec un Patrimonio blanc, vin issu des versants du Nébio. Passé l'île de la Giraglia on passe sur la côte est du Cap avec encore de beaux mouillages avant le port de Macinagio.

La côte orientale : de Bastia à Solenzara

L'escale de port Toga au nord de Bastia est plus technique que typique. Environnement urbain mais très bon accueil, la possibilité de réserver sa place et surtout facilité de ravitaillement pour préparer la descente de la côte est. Au sud de Bastia, le rivage devient sablonneux et lagunaire avec peu d'abri possible. La navigation vers le sud Corse se fait en une nuit avec une arrivée au petit matin aux alentours de Solenzara ou au nord de Porto Vecchio.

Le sud Corse : de Porto Vecchio à Figari en passant par les îles Lavezzi et Bonifacio

Cette partie de la côte Corse provoque à raison tous les superlatifs sur la beauté et la variété de son rivage. Pinarellu, Polombagia, Santa Giulia, Rondinara sont des paysages de carte postale qui payent leur renommée par une sur-fréquentation à partir du 15 juillet. Les bouches de Bonifacio et l'archipel des Lavezzi marquent l'extrême sud de la Corse. C'est une zone particulière où le vent se renforce entre la corse et la Sardaigne et ou il n'est pas rare de prendre 1 ou 2 ris pour rejoindre Bonifacio. Escale mythique de méditerranée annexé par nos amis Italiens et par les mega yachts au mois d'août, Bonifacio reste un stop obligatoire même si ça se finit souvent aux pendilles de la Catena.

La côte sud ouest : De Figari au cap Muro, entrée sud du golf d'Ajaccio

De Figari à Ajaccio, c'est une alternance de caps, de baies et de golfes avec de nombreux mouillages abrités, de grandes plages désertes même au mois d'août et une absence d'urbanisation qui pourrait justifier certaines pratiques dissuadant les promoteurs de bétonner ce trait de côte. Avant le cap Muro, vous pourrez pour finir faire escale à la calla d'orzu et aller manger un poisson à la plus célèbre des paillotes "chez Francis".

Beaucoup de navigateurs amateurs ou professionnels considèrent cette navigation côtière comme une des plus belles de méditerranée. Je suis de cet avis et espère vous avoir donné envie de vous lancer avec votre famille dans cette belle aventure.
Peut être à bientôt à bord.



Les derniers articles de Sud Yachting